Et voilà !

Samedi 20 juin 2020, 8h00 le réveil sonne. Aujourd’hui, sortie Canoë sur l’étang de Lacanau. 9h00, départ vers le point de rendez-vous. Pour 10h30, c’est bon, ça laisse 30 minutes de marge. Hélas, c’était sans compter sur les bouchons sur la rocade. Même le samedi.
Bref, nous arrivons quand même et à 10h30, tout le monde est là. 30 personnes ! Ça fait du bien de se revoir. Pas de masques, des poignées de mains, des embrassades, un joyeux brouhaha avec pleins de nouvelles à échanger… Et des coupes de cheveux parfois surprenantes. Et de nouveaux barbus !
11h00, tout le monde embarque et l’aventure commence. 1h00 de pagaie pour aller de l’autre côté du lac sur l’île aux oiseaux. Bon, on n’a pas vu d’oiseaux et c’est pas une île. Mais qu’importe, durant une heure de trajet, les conversations sont allées bon train avec la danse pas très loin.
Midi, grand soleil, plage de sable, peu de fond et une eau bien chaude. Lieu idéal pour retourner un canoë et poser l’apéritif dessus. Tout le monde, très sagement a tourné aux jus de fruits « arrangés » !!! Pour les plus téméraires, il y avait de l’eau. Blanche, rosé ou rouge. De 11 à 14°. Le repas continue  et, comme lors de la traversée, des groupes se font et se défont pour échanger des nouvelles. Des sourires de partout et une bonne humeur palpable.
Puis après ce fût le temps de récupérer. Sieste pour certains, avec réveil arrosé ! Ou réunion au sommet dans l’eau du lac. Les plus téméraires ont même nagé dans 30 cm d’eau. Et bien évidemment, arrosage en règle pour se rafraîchir. La crème solaire circula mais n’empêcha pas certains coups de soleil.
Puis retour au camp de base en passant voir les nénuphars jaunes et blancs. Et sur le trajet inverse, quelques embarcations se retournèrent, des pagayeurs se retrouvèrent à l’eau, bien aidé dans leur perte de flottaison par un Benoit déchaîné. On a même vu des changements d’embarcation en plein lac pour certains couples… avec grand succès, personne à l’eau sur ces opérations.
16h00, tout le monde est de retour sur terre, plus ou moins bronzé et/ou mouillé. La journée a été appréciée et chacun rentre chez soi, des souvenirs plein la tête et une envie de danser à la rentrée. Et le plaisir d’avoir goûté un bonheur partagé trop longtemps refusé par un petit virus.
Ludovic